10 noviembre, 2010

10 comentarios:

  1. la abuelita Alicia mas bien

    y las guitarras esperando
    los acordes de tu mano
    mi buen Capitán

    ResponderEliminar
  2. te acuerdas de esta letra,
    bueno, por si se te olvidó:

    Je ne rêve plus
    Je ne fume plus
    Je n'ai même plus d'histoire
    Je suis laide sans toi
    Je suis sale sans toi
    Comme une orpheline dans un dortoir
    Je n'ai plus envie
    De vivre ma vie
    Ma vie cesse quand tu pars
    Je n'ai plus de vie
    Et même mon lit
    Se transforme en quai de gare
    Quand tu t'en vas...
    Je suis malade
    Complètement malade
    Comme quand ma mère sortait le soir
    Et qu'elle me laissait seule avec mon désespoir
    Je suis malade
    Parfaitement malade
    T'arrive on ne sait jamais quand
    Tu repars on ne sait jamais où
    Et ça va faire bientôt deux ans
    Que tu t'en fous...
    Comme à un rocher
    Comme à un péché
    Je suis accroché à toi
    Je suis fatiguée, je suis épuisée
    De faire semblant d'être heureuse
    Quand ils sont là
    Je bois toutes les nuits
    et tous les whiskys
    Pour moi ont le même goût
    Et tous les bateaux
    Portent ton drapeau
    Je ne sais plus où aller tu es partout...
    Je suis malade
    Complètement malade
    Je verse mon sang dans ton corps
    Et je suis comme un oiseau mort
    Quand toi tu dors
    Je suis malade
    Parfaitement malade
    Tu m'as privée de tous mes chants
    Tu m'as vidée de tous mes mots
    Pourtant moi j'avais du talent
    Avant ta peau...
    Cet amour me tue
    Si ça continue
    Je crèverai seule avec moi
    Près de ma radio
    comme un gosse idiot
    j'écouterai ta propre propre voix qui me chantera...
    Je suis malade
    Complètement malade
    Comme quand ma mère sortait le soir
    Et qu'elle me laissait seule avec mon désespoir
    Je suis malade
    c'est ça je suis malade
    Tu m'as privée de tous mes chants
    Tu m'as vidée de tous mes mots
    Et j'ai le coeur complètement malade
    Cerné de barricades
    T'entends... Je suis malade...

    ResponderEliminar
  3. si, si ya entendí, me quedo claro!
    "el que la sigue la consigue"
    ese es tu lema?
    ojo!
    ojo, pestaña y ceja!

    ResponderEliminar
  4. Este comentario ha sido eliminado por un administrador del blog.

    ResponderEliminar
  5. Un retrato para disfrutar de las pinceladas. Saludos

    ResponderEliminar
  6. I can't paint or draw people. I may manage to make them look human but that's about it. They never look like the person does in life.

    Thank you for being a follower of Pictures Just Pictures.

    Unfortunately, I've come to the end of the space allocated for photos there so I've moved to

    Message in a Milk Bottle
    http://messageinamilkbottle.blogspot.com/

    It has a new look but is otherwise unchanged - a picture a day.

    Lucy

    ResponderEliminar
  7. es cierto Capitán, eres un gran pintor, te admiro.
    Porqué me censuraste? a través de esa borradura te auto-censuraste también, solo te estaba citando, sin doblez, sin perversidad y tu lo sabes muy requetebien.
    supongo que sigue en pie nuestro acuerdo de cuerdas y acordes.

    ResponderEliminar
  8. en solitario, hice cumbre del Provincia por el día este domingo recién pasado. Me traje de vuelta la cajita con la miniatura de dibujin, estaba perfecta. Será mi trofeo, pensé.

    en fin,
    como dices tu Capitán,

    también pensé...
    pensé en ti.

    ResponderEliminar
  9. "Se que no habré de tardar mucho en ser un transeúnte menos en la cotidianidad de este Paseo, pero por ahora soy alguien que todavía recuerda, o que recuerda todavía."

    Enrique Vila-Matas
    Exploradores del abismo

    ResponderEliminar

Compatir