11 mayo, 2010

8 comentarios:

  1. La décharge hormonale, sexuelle et nerveuse entraînée par l'acte sexuel a des effets positifs chez tout individu : elle stimule le tonus de l'organisme, augmente sa vitalité et apaise ses tensions de manière remarquable. Et contrairement à bien des médicaments prétendument revitali¬sants sans aucun effet secondaire.
    Faire l'amour a de tout temps été reconnu comme un des meilleurs remèdes contre le spleen, le cafard, la tristesse, la dépression. En nous permettant de retrouver le rythme naturel de notre corps dans un de ses instincts les plus puissants et les plus profondément ancrés en nous, l'instinct amoureux, l'acte sexuel nous donne une arme antidéprime d'une remarquable efficacité. Il nous oblige, en douceur, à reprendre la communication avec autrui, à le retrouver, à s'en faire écouter, caresser, câliner, aimer, tout ce dont nous avons besoin pour nous sortir du chagrin lorsqu'il nous envahit. Mais faire l'amour agit aussi comme « remède préventif » de la dépression : c'est surtout lorsque nous sommes surmenés, épuisés, harassés, en proie aux doutes, à la peur et à la solitude que l'acte d'aimer, en nous restituant nos premières sensations affectives et physiques, celles que nous avons ressenties au tout début de notre vie, la peau contre la peau de notre mère, l'oreille bercée par sa voix et le corps par l'étreinte de ses bras, nous rend notre sérénité et nous rassure.

    ResponderEliminar
  2. que loco eres capitán, ahora vas a perder la cabeza por mí? ja ja ja.

    ResponderEliminar
  3. Capitán Zanahoria12 de mayo de 2010, 7:43

    Vamos por parte, primero la debo encontrar, no te parece? o tal vez debamos decir: recuperar! porque al parecer ahí la estoy viendo

    CZ

    ResponderEliminar
  4. « Nunca le había visto gravitar tanto en el centro de su desdicha, nunca moverse en el umbral mismo de ese mundo ulterior que él intuye perfectamente que está detrás de la bruma, cómo si ya sólo se dedicara a esperar que se disipe la niebla y aparezca como visible lo que hasta ahora tan sólo era invisible, como si se dedicara ya únicamente a esperar la entrada de esa visibilidad que habría de permitirle a él precisamente hacerse invisible”
    Doctor Pasavento
    Enrique Vila-Matas

    ResponderEliminar
  5. "Creo en mí porque algún día seré todas las cosas que amo"

    ResponderEliminar
  6. "Te susurro los recuerdos que no te doy nunca
    te los mando
    en un beso
    al vacío"

    ResponderEliminar
  7. "hay un desastre infinitesimal
    que escapa a tu ojo
    y al mío"

    Sonja la Roja

    ResponderEliminar
  8. Todos dejan comentarios muy curiosos y tal vez el mío paresca soso pero mejor lo digo o no comento.
    Está bonito el dibujo.

    ResponderEliminar

Compatir